Préface

Autor:Xavier Philippe
Páginas:XIII-XV
 
EXTRACTO GRATUITO
xiii
Préface
Xavier Philippe*
En consacrant son étude à la dénition du crime d’agression lors de la Confé-
rence intergouvernementale de Kampala en juin 2010 dans le cadre du Statut
de la Cour pénale internationale, M. Felipe Corredor nous fait pénétrer dans
les méandres de la complexité d’un crime international aux multiples facet-
tes. Analysant les diérentes phases de la dénition de ce crime laissée en
suspens lors de l’adoption du Statut de Rome le 17 juillet 1998, l’auteur nous
montre à quel point la dénition de ce crime a été longue et demeure encore
aujourd’hui baignée dans l’incertitude.
L “agression nest pas le crime d’agression”! L’imputation d’un comporte-
ment tel que celui-là à un État - mais qui est nécessairement le résultat d’une
décision humaine- ne doit pas cacher la ction que représente la responsabili
internationale de l’État face à un tel acte. Ce passage du «comportement» à
“l’imputation du comportement” constituait le dé de la conférence de Kam-
pala… A-t-il été relevé? À la lecture du texte qui va suivre on peut en douter
même si la conférence de Kampala restera dans l’histoire un rendez-vous qu’il
ne fallait pas manquer.
Sans complaisance, M. Corredor nous emmène dans les coulisses de la
construction de ce crime international pour en démontrer toute la diculté,
le paradoxe et les incertitudes. Pouvait-on se contenter de reprendre la dé-
nition de l’agression telle qu’elle résultait de la Résolution de l’Assemblée
générale des Nations-Unies de 1974? Une solution plus novatrice pouvait-
* Professeur de la faculté de droit à l’Université Paul Cézanne Aix-Marseille III. Directeur de
l’Institut Louis Favoreu – GERJC. Professeur de droit public, contentieux constitutionnel comparé, droit
international humanitaire et des droits de l’homme et droit international pénal.

Para continuar leyendo

SOLICITA TU PRUEBA