L'extension du plateau continental au-dela de 200 milles: un point de vue juridique

AuthorSarra Sefrioui
PositionUniversité ABDELMALEK ESSAADI -Tanger-Tétouan.
Pages185-196
Paix et Securité Internationales
ISSN 2341-0868, Num. 3, janvier-décembre 2015, pp. 185-196
http://dx.doi.org/10.25267/Paix_secur_ int.2015.i3.09
185
L’EXTENSION DU PLATEAU CONTINENTAL AU-DELA DE 200
MILLES : UN POINT DE VUE JURIDIQUE
SARRA SEFRIOUI1
I. INTRODUCTION – II. L’ENCADREMENT JURIDIQUE DE L’EXTENSION
DU PLATEAU CONTINENTAL – III. ETAPES DE DEMANDE D’EXTENSION
DE LA LIMITE EXTERIEURE DU PLATEAU CONTINENTAL AU-DELA DE
200 MILLES MARINS – IV. CONCLUSION
RESUME : La marge continentale et spécialement le plateau continental est, dans plusieurs
endroits du monde, riche en ressources naturelles. Les Etats côtiers ont deux objectifs sur la zone
du plateau continental étendu. Le premier objectif est de maximiser et protéger leurs revendications
sur le plateau continental étendu en ce qui concerne la détermination des limites extérieures et de
la délimitation du plateau continental avec les Etats dont les côtes se font face ou sont adjacentes.
Le second, est de recevoir l’avis de la Commission des limites du plateau continental suivant
l’article 76 de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer. Les deux objectifs peuvent
parfois créer des tensions. Dans cet article, il est examiné dans un premier temps, l’encadrement
juridique de l’extension du plateau continental et les différents critères retenus pour tracer la limite
extérieure du plateau continental étendu. Dans un second temps, il est expliqué les grandes étapes
de la procédure de dépôt de la demande d’extension du plateau continental par l’Etat côtier. Une
attention particulière est accordée à l’implication d’un différend de délimitation maritime sur la
demande d’extension du plateau continental et les conséquences découlant des recommandations
de la CLPC.
MOTS CLES: extension du plateau continental; Commission des limites du plateau continental;
determination et delimitation des limites extérieures du plateau continental; demande auprès de la
CLPC.
THE EXTENSION OF THE CONTINENTAL SHELF BEYOND 200 NAUTICAL MILLES:
A LEGAL POINT OF VIEW
ABSTRACT : The continental margin and specially the continental shelf is in many areas of the
world, rich in natural resources. Coastal states have two goals in extending the continental shelf;
to maximize and protect their claims to extended continental shelf as far as the determination of
outer limits and the delimitation of continental shelf boundaries with opposite or adjacent States
are concerned, and to receive the Commission’s recommendations on their outer limit claim made
pursuant to Article 76 of the Convention for the Law of the Sea. Tension can be created by the
two objectives in some cases. This essay examines in the f‌i rst place, the legal framework of the
extension of the continental shelf and the different criteria used to delineate the outer limit of the
extended continental shelf. In the second place, it describes the main steps followed by coastal
1 Université ABDELMALEK ESSAADI –Tanger-Tétouan.

To continue reading

Request your trial

VLEX uses login cookies to provide you with a better browsing experience. If you click on 'Accept' or continue browsing this site we consider that you accept our cookie policy. ACCEPT