• La Cour Pénale Internationale face à la souveraineté des Etats. La CPI et l'influence des Etats

Editeur:
Éditions Universitaires Européenes
Date de publication:
2012-09-22
Auteurs:

(Je m’appelle FATONDJI Jean-Paul. Je suis né le 3 Juin 1989 à Sarcelles (FRANCE). D'origine béninoise, j'ai fait mes études primaires et secondaires au NIGER. Je suis présentement titulaire d'un diplôme de Maitrise en Droit Public, obtenu à l'Université de Parakou au BÉNIN. J'espère continuer mes études, et si possible rédiger une thèse de doctorat.)
ISBN:
9783838184326

Description:

La souveraineté est conçue comme un pouvoir absolu et inégalable propre aux Etats, qui s’engagent à la protéger de toute atteinte. Néanmoins, l’inviolabilité de la souveraineté a amené les ressortissants d’Etats souverains à commettre des atrocités à travers différentes luttes armées entre groupes sociaux ou entre Etats. Il a donc fallu penser à la création d’une juridiction supérieure à tous les Etats pour juger les individus coupables de crimes internationaux. Le désir de création de la Cour Pénale Internationale (CPI) remonte au 19e siècle, mais le texte créant la Cour Pénale Internationale, instance permanente supranationale, n'a été voté que le 17 juillet 1998. La CPI est compétente pour juger des crimes internationaux commis par les individus, mais certains Etats refusent de lui déférer leurs nationaux au nom de leur souveraineté. De plus, les Etats les plus forts se permettent d'user de leur puissance pour que le système judiciaire de la Cour fonctionne à leur avantage. Ce qui a des conséquences néfastes sur les Etats les plus faibles; alors que la CPI doit être indépendante pour arriver à assurer une meilleure justice internationale.

MATERIAS: internationale, Souveraineté, Etats, cour pénale